Au nom de quoi

A trop vouloir, à trop pouvoir
A défier le temps.
A s'obstiner, s'acharner,
A reculer l'instant,
Comment voir
Les appels au secours
Venus de cette ombre isolée
Où de la lumière du jour
Ne reste qu'un reflet voilé.

Dans la pénombre ou dans le noir,
Quelle lueur entretenir
Vidé d'envie, vidé d'espoir,
Comment pourvoir le retenir
De quel droit !
Pourquoi, lui interdire
D'affronter son ainsi soit-il
Quand il est l'heure de partir
Et que tarder anéanti.

{Refrain}
Au nom de quoi,
Au nom de quelle liberté,
Quand ceux qui pensent
Et décident pour toi,
Et jugent que
Ce qu'on ne voit pas
Par principe n'existe pas.

Accumuler les faux semblants,
Les vrais mensonges à découvert
Couvrir les actes de silence
Et les dicter à mots couverts
C'est comme ça
Condamné à l'hypocrisie
Entre la peur et la pudeur
Puisque tout ça se fait ici
Sans lois sans règles
Et sans honneur.

{Refrain}
Au nom de quoi,
Au nom de quelle volonté,
Pourquoi faut-il
Se résigner à ça :
Une morale dépassée où
Ce qui se fait ne se dit pas.
Au nom de quoi,
Au nom de quelle liberté,
Quand ceux qui pensent
Et décident pour toi,
Et jugent que
Ce qu'on ne voit pas
Par principe n'existe pas.

{Chorus + Refrain}

Ó Tous droits réservés, Philippe ALAUX

AU NOM DE QUOI