Ici

Ici, tout est immobile,
Accroché au décor,
Derniers accords.
Ici, tout est inutile
Rien n'a plus d'apparence,
Plus d'importance.
Même la lumière n'arrive pas à enlever
Cette obscurité, qui s'est installée depuis que t'es partie.

Ici, tout est si fragile,
Apparaît sans défense
Ni résistance.
Depuis, les taches indélébiles
On rendu dérisoire
Toute autre histoire.
Et le temps qui passe, j'arrive pas à oublier
Malgré les efforts, inlassablement, me ramène seul ici.

{Refrain}
Sans toi, Ici tout est mort tout est vide.
Sans toi, Le temps rend les jours insipides.
Jamais j'y revienne (Bis)
J'y revienne...

Ici, tout est difficile,
Partout devient "ici"
Ce que je suis.
Ici, rien n'est plus hostile,
"Ici" est dans ma tête,
Rien ne s'arrête.
Et le temps qui passe, j'arrive pas a oublier,
Malgré les efforts, inlassablement, me ramène seul ici.

{Refrain}

Ó Tous droits réservés, Philippe ALAUX

ICI