J'irai passer les frontières

J'ai longtemps suivi les courants
Un peu docile, un peu lucide peut-être.
Trop longtemps poussé par les vents
C'est pas la peine de revenir en arrière.

J'ai toujours eu un compte à régler
Sorti je ne sais d'où, je ne sais quand
J'ai toujours cru m'en débarrasser,
Il dicte ma vie maintenant.

J'ai longtemps suivi patiemment,
J'ai très souvent vu passer les sirènes
De plus en plus bouffées par le temps,
A chaque jour ne suffit plus sa peine.

Je ne suis plus et les journées passent,
Je n'accepte plus ce que je vois venir,
Je ne sais plus rester à ma place,
J'ai qu'une envie c'est partir, partir, partir.

{Refrain}
J'irai passer les frontières
Entre la raison et le rêve.
J'irai, j'irai, traverser,
Les océans, le désert.

J'irai passer les frontières
Entre la raison et le rêve.
J'irai, j'irai, traverser,
Les montagnes et la terre entière.

A chaque fois que ces images passent
A chaque fois elles m'emportent avec elles
C'est chaque fois jusque dans leurs traces
Que je poursuis ma route vers elle.

J'ai jamais eu aussi peu d'espace
Pour rêver d'elles et me faire envahir
J'ai jamais su rester à ma place
J'ai qu'une envie c'est partir...
 
{Refrain}

Ó Tous droits réservés, Philippe ALAUX

J'IRAI PASSER LES FRONTIERES